vendredi 4 décembre 2020

Les temps forts de la Conférence nationale du Handicap 2020

 

Le mardi 11 février, 15 ans après la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, nous étions réunis ; présidents d’associations de la sphère du handicap, chefs d’entreprise et élus pour assister à la Conférence Nationale du Handicap. Vous trouverez ci-dessous des éléments clefs de ce rendez-vous : 

Une victoire – La non intégration de l’Allocation Adultes Handicapés au revenu universel d’activité

Fruit d’un combat collectif, orchestré par vos associations sur le territoire (notamment grâce aux courriers envoyés à vos parlementaires) ainsi que par la récente action menée en inter-associatif aux côtés de la Fédération APAJH, l’APF France Handicap, l’Unafam et l’Unapei (départ de la concertation gouvernementale sur le revenu universel d’activité), nous sommes satisfaits que le chef de l’Etat ait assuré que l'allocation versée à 1,2 million de personnes ne sera ni transformée, ni diluée dans le revenu universel d’activité. 

     Vous pouvez, en cliquant ici, consulter l'intervention du Président de la République  
(les déclarations concernant l'AAH se trouvent à 27 min. et 27 sec)

Un défi – Apporter une réponse aux sans solution

Lors de cette CNH, j’ai interpellé les membres du gouvernement sur l’urgence de développer des nouvelles solutions d’accompagnement pour les adultes et les enfants en situation de handicap. J’ai notamment rappelé l’importance de prendre en considération ces milliers de personnes toujours laissées à la charge de leur famille sans aucun accompagnement.  

Vous pouvez, en cliquant sur les liens ci-dessous, consulter le discours du Président de l'Unapei en version vidéo et papier

Le président de la République, Emmanuel Macron, souhaite accélérer le déploiement de solutions adaptées aux personnes ayant les besoins les plus soutenus, et stopper l’exil vers la Belgique.
Un plan de prévention des départs en Belgique devrait permettre la création de 1 000 places dans trois régions prioritaires (Île-de-France, Hauts-de-France, Grand-Est)
. De plus, le Président de la République a annoncé la création de 2 500 places supplémentaires en établissements ou en services pour accompagner les transitions, et garantir le retour vers le milieu spécialisé en cas de nécessité.

Une volonté affichée – L’école pour tous

L'objectif du Président est qu’aucun enfant ne soit laissé sans solution de scolarisation à la rentrée de septembre. Pour répondre à cette ambition, 11.500 postes d'accompagnants supplémentaires devraient être créés d'ici à 2022, s'ajoutant aux 66.000 prévus à la fin de l'année. Des engagements pour lesquels les modes de financement n’ont pas été détaillés. L’Unapei restera très attentive quant à la mise en œuvre de ces annonces, et assurera son rôle de porte-parole de ces enfants et parents notamment grâce au site marentree.org,  

Une signature – La convention d’engagement 

L’Unapei a signé une convention d’engagement quadripartite entre l’Etat, l’Assemblée des Départements de France (ADF), les associations représentatives des personnes en situation de handicap et les organisations du secteur de l’offre d’accompagnement du handicap. Nous resterons vigilants quant à la mise en œuvre des accords de méthode et aux moyens qui seront donnés par les pouvoirs publics, Etat et départements, pour respecter cet engagement. 

L’Unapei assurera avec attention la mise en œuvre de ces annonces, et ne manquera pas de vous tenir informés des suites à envisager.  

 

 

Luc Gateau
Président de l'Unapei 

  

 

Contactez nous sur Facebook:

Vous trouverez toutes les actualités sur notre Page Facebook.

Soyez nombreux à partager et à être actifs sur la page.

Il est désormais possible de nous envoyer vos questions et revendications directement sur la messagerie APEI Sarrebourg de Facebook.

En cliquant sur le lien de notre page --> FACEBOOK